BESEDILO

Attention, ils arriventEn courant sur la villeA défaut de subversionTu pratiques la barbarieA défaut de révolutionTu te contentes d’un criPas de revendicationJuste de la délinquancePas même d’organisationJuste un esprit de vengeanceDes cités de l’ennuiLiberté dans la nuitQuelles sont tes aspirationsSinon de tout foutre en l’airUn volcan en éruptionDont la lave s’étend dans la merTu n’te poses pas de questionsTu préfères te défoulerCrois-tu qu’c’est la solutionD’être partout rejeté?L’espoir dans la destructionTant que la vie s’ra misèreDes banlieues de l’abandonRésonnent encore les cris de guerrePlus jamais de frustrationPour la jeunesse oubliéeLa rue reste le bastionD’une lueur de libertéLe mouv’ment d’la jeunesseLa seule que tu connaissesCelle qui brise les chaînesLes ghettos et la haine

Dodal

Admin_Marko

DELI

KOMENTIRANJE JE ONEMOGOČENO